ENVIRONNEMENT Association TERRE D’ADELES – Pessac

DOTATIONS 2009 à 2011 En 2003, des familles pessacaises soucieuses d’adapter leur mode de vie au développement durable et qui se reconnaissent dans les valeurs de l’économie solidaire et de l’écologie, créent l’association Terre d’ADELES (Association pour le Développement d’Echanges Locaux Equitables et Solidaires).

Engagée dans une démarche Agenda 21, la ville de Pessac reconnaît Terre d’ADELES comme un partenaire exemplaire, lui mettant à disposition, fin 2007, un terrain de 2ha et subventionnant son aménagement, elle a la reconnaissance par ailleurs de ses actions avec l’obtention des trophées Terre de femmes de la fondation Yves Rocher-Institut de France.

Le relais « AMAP 33 » est hébergé dans les locaux de l’association depuis bientôt un an. Terre d’Adèles aide également au démarrage d’autres AMAP, participe régulièrement à des réunions d’information dans d’autres communes de la CUB (Artigues, Blanquefort, Villenave d’Ornon, Mérignac) et sensibilise différents publics aux notions de consommation responsable et d’écocitoyenneté.

La fondation CASSOUS soutient TERRE D’ADELES pendant trois ans de 2009 à 2011 pour mener son projet autour de 3 axes principaux :

1.la production pour professionnaliser le principal outil associatif Consolider les connaissances, les adapter et les expérimenter sur le jardin : compostage, aménagements favorisant la biodiversité, valorisation du Bois Raméal Fragmenté…Augmenter la capacité de production pour accroître l’autonomie financière du jardin (principale garantie de la pérennisation du projet).

2.le lien social pour créer une convivialité qui fait partie de l’identité de TERRE D’ADELES

Faire un lieu plus convivial aménagement de l’espace d’accueil : création d’une halle, aménagements paysagers (cultures en carrés thématiques) pour en faire un lieu accueillant et parlant pour tous les visiteurs ; conception d’une signalétique, jeux de piste, parcours découverte, panneaux informatifs…

Développer la sensibilisation à l’environnement auprès des différents publics : adhérents, familles, visiteurs : création d’un refuge LPO, valorisation de la biodiversité, espaces ruchers, valorisation de l’écosystème local; Proposer plus de travaux collectifs bénévoles, sources du lien social avec aide à la production (semis, plantation, désherbage, entretien de buttes …), activités en direction des familles (compostage, BRF, lombricompost, jardinage naturel)

3.la solidarité pour répondre aux demandes des habitants et des acteurs locaux en cohérence avec les valeurs de l’association. Augmenter le nombre de paniers « selidaires » et en diversifier le contenu avec l’ajout en libre cueillette d’un verger et arbustes petits fruits pour les familles ayant de petits revenus. Cette partie du projet est prévue en lien avec les producteurs AMAP qui participeront ainsi à la composante solidaire du projet (mise à disposition de plans, appui technique…). Cette action pourra trouver des relais avec le réseau Pessac social et la Banque alimentaire (appui à la réalisation de repas en direction de personnes à petits revenus sachant peu cuisiner).

Conforter les actions en direction des habitants des quartiers sensibles de Pessac : développer des « jardins partagés » en lien avec les centres sociaux et le CCAS, sur Pessac dans un 1er temps, puis sur d’autres communes de la CUB.

 

Ensemble, partageons !